Rien ne me prédestinait à revêtir un jour les habits d’un super-héros. Enfant, je n’étais pas particulièrement fan de Batman, de Bioman… même si j’avoue un certain attachement à Superman 🙂

vue-de-cote-de-super-heros-volant_23-2147501356

 

Devenir un super-héros, c’est un cheminement qui demandait à la fois un état d’esprit résolument tourné vers autrui, un courage sans faille et un talent pour porter secours. 3 qualités que je ne remplissais que sporadiquement.

 

Et puis le déclic….

Un jour de décembre 2015, j’ai découvert que j’avais des super-pouvoirs. Ceux qui permettent de faire le bien autour de soi, de Paris à Nairobi. Des super-pouvoirs qui vous donnent le sentiment d’être utiles, de changer la vie des gens…. en mieux ! Et de sauver la vie de populations entières.

A la rescousse du patrimoine écologique des autochtones Khasi

Les Khasi vivent au sein de la forêt Meghalaya, en Inde, la région la plus humide du monde. Havre de bio-diversité, la région est menacée et la population locale fortement impactée par la perte forestière. Conscient de la gravité de la situation, j’ai aidé cette population à replanter des arbres pour protéger la biodiversité, sauvegarder une source importante de nourriture pour les Khasi.

Khasis

 

Prochaine mission : éradiquer la polio de la planète

En tant que super-héros, on se sent investi d’une mission d’aider le plus grand nombre de personnes. Et quand j’ai appris que la polio, maladie virale  fortement contagieuse s’attaquant au système nerveux, tuait encore de nos jours, j’ai sauté le pas. Je me suis engagé dans le combat pour développer la vaccination des enfants de moins de 5 ans (cibles les plus vulnérables), particulièrement au Tchad où j’ai apporté mon aide dans une campagne de vaccination massive.

poliwho002

 

Lutter contre la malnutrition au Mali

Conscient de mon potentiel à contribuer à changer le monde, j’ai été informé que les habitants du village de Koodugu étaient en situation d’insécurité alimentaire. Les familles ne pouvaient pas se nourrir convenablement car l’activité économique était trop faible pour pouvoir subvenir aux besoins les plus primaires, les plus vitaux : se nourrir. J’ai donc apporté ma contribution pour apporter 80 chèvres au village afin de nourrir les familles avec le lait caprin…et générer des revenus avec la vente de l’excédent du lait.

04-berger-avec-son-troupeau-de-chevres

…Et donner des repas à des élèves Kenyans

Le Kenya est un pays où j’ai eu l’occasion d’aller il y a quelques années, plus dans une perspective touristique. A l’épôque, je m’intéressais plus aux BIG FIVE (l’éléphant, le rhinocéros, le lion, le léopard et le buffle) qu’aux problèmes de nutrition de la population locale, des Samburu en passant par les Masaï. Plus récemment, j’ai eu l’opportunité de pouvoir faire un geste pour des jeunes kenyans en leur apportant des repas au sein de leur école. Ce repas est souvent le seul qu’ils prennent dans une journée, c’est vous dire combien il est important !

091107-Kenya-500

 

Stopper le travail des enfants et les scolariser

A l’initative d’Amnesty International, j’ai participé à développer un programme pour « sortir » des enfants de 8 à 14 ans travaillant dans les plantations d’huile de palme pour les « envoyer » à l’école. Bien que je sois un super-héros, je me rends tout de même compte que, malgré ma bonté apparente, je suis moi-même générateur d’actions paradoxales : aider à bannir le travail des enfants dans l’industrie de l’huile de palme tout en continuant à consommer du Nutella, du dentifrice Colgate ou encore du Palmolive !

Être un super-héros, c’est une préoccupation quotidienne

march-8-1228400_1920

N’allez pas croire qu’être un super-héros, c’est une occupation à prendre en dilettante. Le monde a besoin de vous, chaque jour. Et chaque jour, vous pouvez contribuer à le rendre meilleur.
Chaque jour, vous avez la possibilité de changer le quotidien d’une personne que vous ne connaissez pas.
Chaque jour, vous découvrez de nouvelles causes dans lesquelles il faut vous engager.
Chaque jour, votre pouvoir peut sauver des vies.

 

 

Être un super-héros, c’est avoir les bons attributs

technology-785742_1920

Avant, je pensais que pour devenir un super-héros, il fallait passer des jours entiers à la salle de musculation pour être « musculeux », se déplacer en personne sur tous les fronts pour apporter de l’aide…. Mais ma vision était purement erronée. Je suis devenu super-héros, plus par hasard que par vocation, à l’aide de la technologie. C’est la technologie qui m’a permis d’avoir des super-pouvoirs. Sans elle, tout aurait été plus compliqué….

 

 

Devenir un super-héros, cela m’a pris 5 minutes !

Et finalement cela n’a pas réellement changé ma vie.. mais cela change la vie de ceux que j’aide. J’ai découvert mes pouvoirs en quelques minutes, le temps de m’inscrire sur Goodeed. En 3 clics, j’ai aidé des populations Kenyanes, Indiennes, Maliennes….

Comment j’ai fait ?

J’ai cliqué ici, tout simplement.

Goodeed

 

 

 

Vous aussi, vous souhaitez devenir un super-héros ?

Connectez-vous à Goodeed sur votre ordinateur, iPhone ou smartphone Androïd et créez votre compte.

234

 

 

Les apparences sont parfois trompeuses. Finalement, être un super-héros, c’est aussi simple que cela !